Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Lunaysol

Mots de passage

Avant que tu ne parles

on doit pouvoir lire sur

ton visage

ce que tu vas dire.

*********************

 

 

Pour ce qui est de l'avenir,

il ne s'agit pas de le prévoir

mais de le rendre possible.

.............................................

(Antoine de St Exupéry)

 

A  force de temps,

les questions meurent

sans donner de réponses.

... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...

(Paul Cosquer)

 

Désires ce que tu possèdes,

détaches-toi de ce que tu possèdes

....................................

maintenant tu es libre.

 

 

 

 

Juste un clin d'oeil

à mon "Ptit ours"

 le 04/01/06

Jour et nuit, blanc et noir, bien et mal, ici et ailleurs, aimer et haïr ...

parce que rien n'existe sans son contraire ...

Un espace de vie où vivent et s'harmonisent sans se contredire, sans se contrarier, sans contrainte ... tous les contraires ...

Un espace de mots, de regards, de tout et de rien ... de coups de coeur et de coups de gueule ... les miens, les vôtres pour en faire les nôtres ...

Archives

Les mots de ...

22 juillet 2006 6 22 /07 /juillet /2006 16:13
Son image, comme un songe,
Partout s'attache à mon sort ;
Dans l'eau pure où je me plonge
Elle me poursuit encor
Je me livre en vain, tremblante,
À sa mobile fraîcheur,
L'image toujours brûlante
Se sauve au fond de mon cœur.

Pour respirer de ses charmes
Si je regarde les cieux,
Entre le ciel et mes larmes,
Elle voltige à mes yeux,
Plus tendre que le perfide,
Dont le volage désir
Fuit comme le flot limpide
Que ma main n'a pu saisir...

 

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2006 7 16 /07 /juillet /2006 14:49

"Ecoute ton Coeur" ... ... ... ... ...

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2006 4 13 /07 /juillet /2006 23:33

 

 

Les suivantes sont dans l'album photo ...

Partager cet article
Repost0
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 21:15

Ptit cadeau pour vous ...

D'autres moments de douceur à venir ...

D'autres mots aussi ...

Avec les beaux jours ...

Bisous ...

Partager cet article
Repost0
14 février 2006 2 14 /02 /février /2006 07:15

...

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2006 6 28 /01 /janvier /2006 23:40

Quelques photos de neige ...

Chuttt .... Ecoute le silence ...

Ouvre les yeux ...

Les couleurs sont là ...

Juste sous les cristaux ...

Comme une caresse ...

Comme un souffle de vie ...

Tout en douceur ...

( ... )

.

.

.

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2006 2 17 /01 /janvier /2006 08:27

Un collier d'oranges amères
Une étole de verre
Une réponse en prière
Une étoile de terre
Et dans ce sourire étrange
Le visage d'un ange
Qui me rappelle qu'ici bas

Il ne manquait que toi
Pour que le combat
Ne se livre pas
Je rends les larmes
Toutes celles qu'on ne choisit pas
Je te donne mon âme
Si tu ne la prends pas

Le souffle de l'eau qui chante
Une odeur de menthe
La douceur d'une course lente
La dernière attente
Dessines-moi un mystère
Que rien ne peut défaire
Qui me rappelle qu'ici bas

Il ne manquait que toi
Pour que le combat
Ne se livre pas
Je rends les larmes
Toutes celles qu'on ne choisit pas
Je te donne mon âme
Si tu ne la prends pas

A force de se réfléchir
Dans un miroir de souvenir
J'en oublie que mon avenir
Est presque là

Il ne manquait que toi
Pour que le combat
Ne se livre pas
Je prends les larmes
Toutes celles qu'on pleurs de joie
Maintenant que mon âme
Se souviens de toi

Il ne manquait que toi

(...)

Lara Fabian 

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2006 7 08 /01 /janvier /2006 00:00

Il meurt lentement
celui qui ne voyage pas,
celui qui ne lit pas,
celui qui n’écoute pas de musique,
celui qui ne sait pas trouver
grâce à ses yeux.


Il meurt lentement
celui qui détruit son amour-propre,
celui qui ne se laisse jamais aider.


Il meurt lentement
celui qui devient esclave de l'habitude,
refaisant tous les jours les mêmes chemins,
celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur
de ses vêtements
Ou qui ne parle jamais à un inconnu.


Il meurt lentement
celui qui évite la passion
et son tourbillon d'émotions
celles qui redonnent la lumière dans les yeux
et réparent les coeurs blessés.


Il meurt lentement
celui qui ne change pas de cap
lorsqu'il est malheureux
au travail ou en amour,
celui qui ne prend pas de risques
pour réaliser ses rêves,
celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
n'a fui les conseils sensés.

Vis maintenant !
Risque-toi aujourd'hui !
Agis tout de suite !
Ne te laisse pas mourir lentement !

Ne te prive pas d'être heureux !

Pablo Neruda

(merci Marylune)

 

Muere lentamente quien no viaja,
quien no lee, 

 

quien no oye música,

  quien no encuentra gracia en sí mismo. 

 

Muere lentamente 

 

quien destruye su amor própio, 

 

quien no se deja ayudar. 

 

Muere lentamente 

 

quien se transforma en esclavo del hábito 

 

repitiendo todos los días los mismos trayectos, 

 

quien no cambia de marca, 

 

no se atreve a cambiar el color de su  vestimenta 

 

o bien no conversa con quien no conoce. 

 

Muere lentamente 

 

quien evita una pasión y su remolino de emociones, 

 

justamente éstas que regresan el brillo a los ojos 

 

y  restauran los corazones destrozados. 

 

Muere lentamente 

 

quien no gira el volante cuando está infeliz con
su trabajo, o su amor, 

 

quien no arriesga lo cierto ni lo incierto para ir
atrás de un sueño 

 

quien no se permite, ni siquiera una vez en su vida, 

 

huir de los consejos sensatos... 

 

¡ Vive hoy ! 

 

¡ Arriesga hoy ! 

 

¡ Hazlo hoy ! 

 

¡ No te dejes morir lentamente ! 

 

¡ NO TE IMPIDAS SER FELIZ !

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2005 4 29 /12 /décembre /2005 23:03

Sans grand bruit ...

Au travers de ses mots ...

Avec une sensibilité toute particulière ...

Dans la profondeur de ses yeux ... "Il" rend les levers de soleil plus beaux ...

"Il" ne le sait pas encore ...

Merci ...

Sofie

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2005 7 25 /12 /décembre /2005 20:35

Des vies seules qui pleurent
Le long des rues de hasard
Des envies qui se perdent
Et d'autres qui s'égarent
On court tous après quoi
Pendant que sous nos toits
Il reste encore je crois
De la place pour de l'amour
Encore et toujours
Pour de l'amour
Encore et toujours

Si je saigne, si je peine
Si je pleure sur mon sort
Si je traîne, si je sème
Des pétales sur vos corps
Si j'oublie d'où je suis
Et qui me mènera au port
Si je vais, sans regrets
C'est par absence...
sans doute
Par absence d'amour
Sans doute...
par absence d'amour

Des rêves qui s'évadent
Aux mers de tous les soleils
Des pensées qui s'attardent
Et d'autres qui s'éveillent
On court après le vent
D'Espagne... en Orient
Il reste encore pourtant
De la place pour de l'amour
Encore et souvent
Pour de l'amour
Encore et toujours...
Si je saigne, si je peine
Si je pleure sur mon sort
Si je traîne, si je sème
Des pétales sur vos corps
Si j'oublie d'où je suis
Et qui me mènera au port
Si je vais, sans regrets
C'est par absence...
sans doute
Par absence d'amour
Sans doute...
par absence d'amour

Si je saigne, si j'en crève
De froid quand l'hiver est fort
Si je vis, si je prie
Les étoiles, les astres morts
Si j'osais... si j'étais
Quelqu'un d'autre,
quelqu'un de fort
Je le sais, puisque c'est...
C'est par absence...
sans doute
Par absence d'amour
Sans doute...
par absence d'amour
Par absence d'amour...
Par absence d'amour...

Pascal Obispo


Partager cet article
Repost0